Quelles sont les faiblesses de l’expérience de pensée «voile d’ignorance» proposée par John Rawls?

The Veil of Ignorance est essentiellement une tentative de faire avancer la règle d’or un peu plus loin. Au lieu de faire ce que vous voudriez que d’autres vous fassent, vous créez une société où tout le monde est fait comme vous l’auriez fait pour vous. Ce qui a toutes les critiques qui peuvent être appliquées à la règle d’or, plus une bonne dose de l’effet Dunning – Kruger, avec la plupart des gens qui sont au sommet pensant qu’il est plus facile de s’y rendre que ce n’est et minimiser les difficultés.

Fondamentalement, j’ai une simple critique du voile de l’ignorance, même s’il n’est pas orthodoxe. La diversité, toutes choses étant égales par ailleurs, est un atout positif pour la survie de la société car elle signifie qu’il est plus probable que le bon ensemble de capacités soit disponible pour faire face à de nouveaux défis. (Ce n’est pas tous égaux, mais je m’éloigne du sujet). En effet, il n’agit directement que sur un seul fondement moral (équité) lorsque, selon le système que vous utilisez, il y en a une demi-douzaine (soin, liberté, loyauté / communauté, autorité et pureté, étant les autres)

L’autre critique que j’aimerais émettre est qu’il n’aide en rien à imaginer une voie à suivre mais aussi à élaguer des idées déjà existantes et à identifier le mal qui devrait aller presque de soi si vous croyez à l’équité ou à la justice. va être rejeté par ceux qui ne le font pas. Donc, cela ajoute peu à la conversation.

D’autres critiques sont bien sûr formulées. La Austrian School of Economics et Ayn Rand ont toutes deux lancé des attaques (selon Ayn Rand, il est impossible de porter des jugements fondés sur l’ignorance (ce qui indique que sa philosophie ne peut pas être utilisée dans le monde réel dans lequel nous avons nécessairement des informations incomplètes). Austrian School et Hayek en particulier font normalement ce qu’ils déclarent être ce que le monde devrait être, quelles que soient les mesures empiriques, et fondent leurs idées sur ce point. Et les philosophes comme Nozik, qui attachent de l’importance aux droits de propriété, considèrent qu’il s’agit d’un autre problème.

Mais fondamentalement, si vous considérez «La vie n’est pas juste» comme une réfutation de la critique selon laquelle «Ce n’est pas un système équitable», vous allez penser que le Voile de l’ignorance est idiot. Si vous pensez «La vie n’est pas juste. Nous devrions donc essayer de résoudre ce problème », le Voile de l’ignorance est un outil marginalement utile mais dont vous n’auriez probablement pas besoin. Ce pourrait être un outil utile à utiliser du haut d’une structure autoritaire avec des personnes qui considèrent l’autorité comme une vertu et une équité idiotes.

The Veil of Ignorance tente de créer une justice en appliquant ce qui équivaut à une ségrégation intellectuelle / culturelle. C’est une idée intéressante en théorie, et cela fonctionnerait (peut-être) si nous partions d’un pays qui avait déjà une large égalité culturelle. Mais dans toute nation où il existe une inégalité entre les groupes culturels, le voile de l’ignorance peut réellement empêcher que ces inégalités ne soient corrigées: cela empêcherait les gens de discuter des inégalités fondées sur la culture dont ils sont victimes.

Par exemple, sous le voile de l’ignorance, on aurait empêché Martin Luther King Jr. de discuter publiquement des problèmes qu’il aurait vus avec les lois Jim Crow et les politiques ségrégationnistes dans le grand sud; de tels problèmes auraient été considérés comme des problèmes de «culture noire» que nous devrions tous ignorer. MLK pourrait (sous la prescription de Rawls) essayer de parvenir à un changement politique par des moyens démocratiques conventionnels, mais il devrait le faire sans faire référence à des questions raciales ou raciales. En revanche, les Blancs du Sud de son époque avaient déjà inscrit leurs préférences raciales dans la loi; ils n’auraient jamais à discuter de questions raciales ou raciales, ils doivent simplement défendre la loi en l’état, afin de pouvoir continuer à imposer leurs préjugés culturels de «statu quo» sans violer le Voile de l’ignorance.

Rawls n’a pas compris pourquoi l’ignorance favorise toujours le pouvoir; en l’absence de discussion raisonnée, quoi qu’il en soit (peu importe sa partialité ou sa laideur), reste. Le changement ne peut venir qu’en violant le voile de l’ignorance.

Le voile de l’ignorance met le lecteur dans une loterie où le bien-être de chacun est indépendant des valeurs, des talents et des choix actuels. Cela incite à minimiser vos pertes personnelles au lieu de fonder les résultats sur des principes tels que le mérite.

Chercher le n ° 1 à cet égard ne produira pas une civilisation dynamique qui atterrira sur la lune. Cela nécessite une répartition inégale des ressources favorisant les personnes douées et ne récompensant pas les faibles et les indifférents à leurs dépens pour protéger votre pari personnel.

Ce n’est pas un argument contre une sorte de filet de sécurité, mais c’est une reconnaissance du fait qu’à long terme, nous sommes tous mieux lotis dans un monde où l’accomplissement est récompensé. Dans une certaine mesure, nous avons besoin de gagnants et de perdants.

L’intention de Rawls était d’encourager une société plus équitable en obligeant les gens à s’imaginer dans des positions défavorisées. On peut affirmer qu’il met plutôt son intérêt personnel au premier plan, devant la justice ou l’épanouissement de la société.

Si c’est le cas, le voile de l’ignorance se traduit par des proverbes crabes dans un seau, où nous sommes tous également épris.

En conclusion, dans l’expérience de Rawls, vous manifestez le rôle d’un leader dans l’imaginaire de notre structure sociale. Comme tout dirigeant vous le dira, «et moi?» Est une idée terrible à partir de laquelle vous êtes responsable du bien-être des autres.

Le problème est que sous le voile de l’ignorance, vous devez faire un choix sans même connaître les valeurs que vous défendez (vous pouvez être un chrétien, un athée, un musulman, un libertaire, un communiste, etc.).

Mais sans valeurs, vous ne pouvez pas toujours choisir entre deux politiques.

Je crois comprendre (corrigez-moi si je me trompe) que les partisans du voile de l’ignorance ont à l’esprit un cadre utilitaire (= minimisant le préjudice potentiel que l’on pourrait subir). Mais l’utilitarisme est une valeur comme une autre. Ainsi, les personnes derrière le voile ne sont pas totalement dépourvues de valeurs lorsqu’elles font des choix.

Si le voile de l’ignorance n’était pas utilitaire, les personnes derrière le voile de l’ignorance seraient incapables de faire un choix la plupart du temps. Mais en premier lieu, pourquoi choisir l’utilitarisme plutôt que tout autre cadre?

Par exemple, quelqu’un pourrait dire que la peine de mort est une peine équitable pour certains crimes, même si cette personne risque de la souffrir, alors qu’une autre personne aurait une opinion divergente à ce sujet. Le voile de l’ignorance ne résout pas ce genre de désaccord – mais je peux me tromper.

Voici quatre problèmes possibles:

  1. C’est un peu la question mendicité.
  2. Les gens pourraient jouer.
  3. Vous voudrez peut-être encore un système capitaliste ou un système mixte probablement contre un système du socialisme. C’est que cela ne justifie pas nécessairement toutes les formes de socialisme. Autrement dit, cela pourrait justifier un filet de sécurité sociale fondamental, mais probablement pas au-delà.
  4. De plus, la question de la dépendance à l’égard des programmes sociaux devient un problème maintenant. Qu’est-ce que ça fait vraiment d’être assistée sociale? Souhaitez-vous que sur quelqu’un pendant de longues périodes? Les gens décideraient probablement que nos programmes sociaux doivent être des tremplins vers quelque chose de mieux, pas de choses qui créent une dépendance, ou qui confinent ou résignent les gens à un mode de vie.